Quels sont les risques du diabète gestationnel ?

Le diabète gestationnel est un diabète diagnostiqué pour la première fois pendant la grossesse (gestation). Comme les autres types de diabète, le diabète gestationnel affecte la façon dont vos cellules utilisent le sucre (glucose). Le diabète gestationnel provoque une hyperglycémie qui peut affecter votre grossesse et la santé de votre bébé.

Bien que toute complication de la grossesse soit préoccupante, il y a de bonnes nouvelles. Les femmes enceintes peuvent aider à contrôler le diabète gestationnel en mangeant des aliments sains, en faisant de l’exercice et, si nécessaire, en prenant des médicaments. Le contrôle du taux de sucre dans le sang peut vous garder en bonne santé, vous et votre bébé, et prévenir un accouchement difficile. C’est pour cela que retour-de-couches.fr vous propose son article : Quels sont les risques du diabète gestationnel ?

Chez les femmes atteintes de diabète gestationnel, le taux de sucre dans le sang revient généralement à la normale peu après l’accouchement. Mais si vous avez eu un diabète gestationnel, vous avez un risque plus élevé de contracter un diabète de type 2. Vous devrez vous soumettre plus souvent à des tests de glycémie.

Symptômes du diabète gestationnel

Pour la plupart des femmes, le diabète gestationnel ne provoque pas de signes ou de symptômes visibles. Une soif accrue et des mictions plus fréquentes sont des symptômes possibles.

Si possible, faites-vous soigner tôt – dès que vous pensez à essayer de tomber enceinte – afin que votre médecin puisse vérifier votre risque de diabète gestationnel en même temps que votre bien-être général. Une fois que vous êtes enceinte, votre médecin vérifiera si vous souffrez de diabète gestationnel dans le cadre de vos soins pré-nataux.

Si vous développez un diabète gestationnel, vous devrez peut-être vous faire examiner plus souvent. Ces examens sont plus susceptibles de se produire au cours des trois derniers mois de la grossesse, lorsque votre médecin surveillera votre taux de sucre dans le sang et l’état de santé de votre bébé.

Causes

Les chercheurs ne savent pas encore pourquoi certaines femmes souffrent de diabète gestationnel et d’autres pas. L’excès de poids avant la grossesse joue souvent un rôle.

Normalement, diverses hormones agissent pour contrôler votre taux de glycémie. Mais pendant la grossesse, les niveaux hormonaux changent, ce qui rend plus difficile le traitement efficace du sucre dans le sang par l’organisme. Cela fait augmenter votre taux de sucre dans le sang.

Facteurs de risque

Certaines femmes présentent un risque plus élevé de diabète gestationnel. Les facteurs de risque du diabète gestationnel sont notamment les suivants :

  • Le surpoids et l’obésité.
  • Un manque d’activité physique.
  • Un diabète gestationnel antérieur ou un prédiabète.
  • Le syndrome des ovaires polykystiques.
  • Diabète chez un membre de la famille immédiate.
  • Avoir déjà accouché d’un bébé de plus de 4,1 kg (9 livres).

Complications du diabète gestationnel pouvant affecter votre bébé

Le diabète gestationnel peut causer des problèmes pendant la grossesse, mais ces risques peuvent être réduits par une gestion attentive. Il existe certains risques associés au diabète gestationnel. Mais un risque signifie seulement qu’il y a une chance que quelque chose se produise, et non pas que cela se produise définitivement. La plupart des femmes atteintes de diabète gestationnel ont une grossesse saine et un bébé en bonne santé, surtout si leur état est bien diagnostiqué et géré pendant la grossesse. N’oubliez pas que votre équipe de soins vous soutiendra tout au long de votre grossesse.

La jaunisse

Certains bébés développent une hypoglycémie ou un jaunissement de la peau et des yeux (jaunisse) après leur naissance. Cette situation peut généralement être surveillée à domicile avec l’aide de votre sage-femme ou d’un visiteur de santé, mais certains bébés auront besoin d’un traitement hospitalier.


Avoir un gros bébé

Si votre taux de glucose est élevé, votre corps produira plus d’insuline. La même chose arrivera à votre bébé, ce qui peut le faire grandir plus que d’habitude. Un poids de naissance élevé est appelé macrosomie. Les bébés pesant plus de 4 kg à la naissance sont considérés comme macrosomiques.

Un poids élevé à la naissance augmente le risque de traumatisme à la naissance, notamment de fractures osseuses, de difficultés respiratoires ou de lésions nerveuses pour le bébé. Elle peut également provoquer une dystocie des épaules. C’est lorsque l’épaule du bébé reste coincée dans votre bassin une fois que la tête est née.

Le poids de votre bébé sera surveillé attentivement pendant la grossesse à l’aide d’échographies. Si votre bébé est de grande taille, on vous conseillera peut-être de procéder à un déclenchement précoce (démarrage artificiel du travail) ou à une césarienne planifiée.

Polyhydramnios

La polyhydramnios se produit lorsqu’il y a trop de liquide amniotique (le liquide qui entoure le bébé) dans l’utérus. Cela peut provoquer un travail prématuré, des problèmes de position du bébé ou des problèmes de position du cordon ombilical à la naissance.

Mortinaissance

Le diabète gestationnel peut provoquer une mortinatalité, mais le risque est faible. N’oubliez pas qu’un diagnostic et une gestion attentive du diabète gestationnel réduisent ce risque.

Pré-éclampsie

Il s’agit d’un état qui provoque une hypertension artérielle pendant la grossesse. Elle peut entraîner des complications de la grossesse si elle n’est pas traitée.

Les signes précoces de la pré-éclampsie comprennent une pression artérielle élevée et la présence de protéines dans les urines. Il est peu probable que vous remarquiez ces signes, mais vous devriez les relever lors de vos rendez-vous prénataux de routine. En savoir plus sur la prééclampsie.

Naissance prématurée

Votre bébé peut naître prématurément parce que votre équipe soignante pense qu’il vaut mieux que vous subissiez une induction ou une césarienne plutôt que de poursuivre la grossesse. Certaines études ont également montré que certaines femmes atteintes de diabète gestationnel ont un accouchement prématuré naturel.

Après la naissance de votre bébé

Le diabète gestationnel peut causer des problèmes pour vous et votre bébé après l’accouchement et à long terme. Si vous avez souffert de diabète gestationnel, vous êtes également plus exposée au risque de développer un diabète de type 2 au cours de votre vie. Les bébés de mères atteintes de diabète gestationnel peuvent également être plus exposés au risque de développer une obésité ou un diabète plus tard dans la vie.

Vous pouvez réduire votre risque de problèmes de santé à l’avenir en conservant un poids sain, en ayant une alimentation équilibrée et en faisant régulièrement de l’exercice.

Garder les risques en perspective

Il est naturel de trouver ces possibilités inquiétantes, mais essayez de garder les choses en perspective. Tout d’abord, toute grossesse comporte des risques. Deuxièmement, même si vous ne pouvez pas éliminer complètement ces risques, il existe des moyens de les réduire.

Parlez à votre sage-femme si vous présentez l’un des facteurs de risque du diabète gestationnel mais que vous n’avez pas été testée. Si vous êtes diagnostiquée, la meilleure chose à faire est de suivre les conseils de votre professionnel de la santé sur la manière de gérer votre état et de vous rendre à tous vos rendez-vous de soins prénataux supplémentaires.

N’oubliez pas que la plupart des femmes qui développent un diabète pendant leur grossesse ont une grossesse saine et un bébé en bonne santé, surtout si leur état est diagnostiqué et correctement pris en charge.

Votre santé mentale

Certaines femmes prennent un diagnostic de diabète gestationnel dans la foulée, tandis que d’autres peuvent trouver cela stressant. Parlez à votre sage-femme si vous vous sentez très inquiète ou anxieuse à ce sujet. Elle pourra vous rassurer ou vous orienter vers une aide et un soutien supplémentaires, si vous en avez besoin.

Il n’y a pas de garantie en matière de prévention du diabète gestationnel, mais plus vous adoptez d’habitudes saines avant la grossesse, mieux c’est. Si vous avez déjà souffert de diabète gestationnel, ces choix sains peuvent également réduire votre risque de l’avoir à nouveau lors de futures grossesses ou de développer un diabète de type 2 à l’avenir.